Sur le chemin de l’intériorité

Sur un chemin poussiéreux
Un petit âne trottine
Emportant sur son dos un homme qui l’a choisi !
Complicité dans l’humilité, dans la pauvreté…
Sait-il qu’il conduit Jésus dans son entrée solennel à Jérusalem mais également vers sa Passion et sa mort sur la croix ?
Complicité à cœur ouvert, généreux, au service… tissé de cet amour qui guérit, transforme, relève, libère !
Non ! Ne le regardons pas passer !
Il nous rappelle que la vie ne finit pas.
Vivons pleinement cette entrée, cette marche de Jésus et l’accomplissement de son triomphe vers la croix.
Juché sur son âne, Jésus s’avance au milieu des petits, des mal-aimés partageant avec eux un dernier regard de tendresse et d’amour ; Source de force, de vie avant de se donner tout entier.
Laissons tomber nos défenses afin de reconquérir cette sensibilité qui construit et habite l’être humain.
Pour une fois, les consignes de sécurité avant le décollage seront un peu différentes :
« Décrochez vos ceintures, enlevez vos casques et laissez-vous toucher. »
Laissons le Seigneur nous sortir de notre carapace… changer notre vie
Oui ! nous sommes souvent paralysés par la peur, par le calcul, par l’incertitude de l’inconnu, …
Nous campons dans notre univers bien cadré et réconfortant…
Découragement, colère, questionnement, stress, incompréhension nous secouent…
Bombardés, emportés dans un pessimisme aiguisé, nous sommes régulièrement tentés de tout abandonner ! 
Et pourtant, mon Dieu, tu es Celui qui est toujours là… qui nous invite à toujours aimer la Vie même si…
La joie du Seigneur n’est-elle pas notre forteresse ?
Alors…
Laissons le Seigneur venir nous réveiller !
Affrontons l’accoutumance…
Sortons du quotidien anesthésiant…
Ouvrons nos yeux, nos oreilles, nos cœurs aux petits détails de l’amour !
Cueillons sans cesse l’humour et la joie…
Éclairons chaque événement d’un esprit positif et remplit d’espérance…
Tu ne nous as pas envoyé ton Fils pour nous expliquer la souffrance, mais pour l’habiter de ta présence !
Arrêtons-nous aussi de temps en temps… seul, à deux, à trois… à sept
Lentement, dans le silence, à la lumière de l’Esprit, un chemin se dessine…
Ôtons toutes les décorations qui encombrent notre route.
Accueillons la chaleur de son Amour et de sa Tendresse afin que son feu embrase nos cœurs !
Gardons précieusement et semons généreusement l’histoire colorée de chaque personne, chaque visage qui a illuminé notre vie afin qu’elle éclaire notre prière.
Chacun de leurs regards, chacun de leurs gestes, chacun de nos partages, chacune de nos alliances qui ont fleuri nos routes, construisent encore aujourd’hui notre intériorité, notre être tout entier.  Offrons cette richesse autour de nous !
C’est au cœur de ces partages que le Seigneur nous accueille et vit intensément.
Au creux de son amour, avançons fébrile, confiant, joyeux sur le chemin qu’Il dessine pour nous.

Donne-nous Seigneur, la force de nous laisser emporter au creux et au sommet de ton Amour afin que nous en soyons témoin chaque jour.

Prière écrite pour l’AG CDBF 2021 – GJ